Marktkirche_Hannover_vom_Rathaus

L’Eglise régionale de Hanovre engage des gestionnaires climatiques

 

L’Eglise régionale de Hanovre veut faire avancer la protection du climat.À cette fin, elle a engagé trois gestionnaires climatiques qu’elle a chargés de mettre en œuvre un plan contenant une cinquantaine de propositions, a indiqué Reinhard Benhöfer, responsable des questions de l’environnement.

«Des mesures de protection du climat pourraient être prises en particulier dans des secteurs tels que la consommation d’énergie dans les bâtiments, la mobilité, ou les achats de matériel de l’Église – des meubles de bureau aux steaks à griller à la fête de la paroisse, en passant par les matériaux de construction», explique Reinhard Benhöfer.

Le projet, qui porte sur une durée de trois ans, est financé par le Fonds d’innovation de l’Eglise régionale. Le gouvernement fédéral prend en charge, dans le cadre de son programme de protection du climat, 65% des frais de personnel pour deux postes. Le synode de l’Église régionale de Hanovre avait décidé en 2007 de réduire d’un quart, dans un délai de dix ans, les émissions de CO2 des bâtiments de l’Église.

Selon des estimations datant de 2012, les quelque 8000 immeubles de l’Église causent des émissions d’environ 78’600 tonnes de gaz à effet de serre par an. Les coûts énergétiques sont estimés à 22 millions d’euros (près de 27 millions de francs suisses). La consommation d’énergie correspond à peu près à celle d’une petite ville de 15’000 habitants.

(Fna) EPD/Protestinter