António de Lisboa prêchant aux poissons (cathédrale de Lisbonne)

António de Lisboa prêchant aux poissons (cathédrale de Lisbonne)

Tout est dans le titre. Une fois que vous aurez calculé votre voyage en avion à « Là-où-je suis-allé-cette-année », faites le même calcul avec un autre moyen de transport et comparez.

 

Un outil complet et simple est mis à disposition par myclimate ici. Vous veillerez au détail suivant : en avion le bilan carbone s’entend par passager, mais en voiture, c’est tout en bloc : si vous étiez 3 pour le voyage, le bilan carbone avion doit être multiplié par trois pour pouvoir le comparer au résultat voiture.

Et pour le petit exemple :

Vous êtes allés tout exprès à Lisbonne pour montrer à votre famille cette extraordinaire fresque d’azulejos de la cathédrale montrant António de Lisboa prêchant aux poissons (votre fibre écologique l’ayant reconnu l’un des précurseurs du respect de la Création).

Genève – Lisbonne en avion : 630 kg de CO2 par personne. Idem mais en voiture, avec votre minivan (c’est un gouffre, 12l/100km) et vos quatre charmants enfants, en passant par Toulouse pour voir votre vieil oncle et Zarautz parce que le GPS l’avait prophétisé : 1566 kg pour la voiture.

A six en avion 3780 kg de CO2, en voiture toujours 1566 kg …

Bon, voilà des vacances finalement pas si anti-écologique. Mais en train ? Houlà … 20 fois moins qu’en voiture.

Ceci écrit, un bilan carbone tient – ou ne tient pas compte – d’un certain nombre d’éléments dans son calcul et chacun peut, face à un résultat chiffré en contester le bien-fondé. A l’épicerie de l’écologie, on peut toujours discutailler le prix. Mais le bon sens est têtu et c’est toujours le train qui gagne et l’avion qui perd (si l’on est pas trop regardant sur l’origine de l’électricité qui fait avancer le train: centrales thermiques ? centrale nucléaire ?).

PS : J’en connais des qui roulent en voiture hybride, fiers de leur engagement pour l’environnement et qui s’en vont faire un trek – euh pardon un green-trek au Népal pendant les vacances …